« Septembre frais, lumineux et sec | Accueil | Climatologie : 2008 coupée en deux ! »

Commentaires

Romain Lumineau

Cette analyse (ou constat) est tout à fait pertinente.

Ysabeau

Ah, ça fait du bien de lire ça ! Je me tue à l'expliquer à des tas de gens qui continuent à se plaindre du temps qu'il fait, mais, rien à faire, ça ne prend pas.

Cela dit, une fois de plus je viens de constater un truc assez amusant. Dans mon groupe d'immeuble, quand la période de chauffe recommence. Il y a quasiment systématiquement après un redoux, comme cette année. Témoin d'ailleurs des aléas de la température qui n'en fait qu'à sa tête.

Airault Alain

J'entendais déjà cette réflexion dans mon enfance et le pensais moi-même à l'époque. Première surprise du style, en Mars-Avril 1975 (en Deux-Sèvres, j'avais 7 ans) où je m'étonnais du printemps froid et des chûtes de neige tardive. Puis la sécheresse de 1976 (il faisait beau, super, un vrai été) puis les années suivantes que je trouvais franchement pluvieuses, le mois de mai régulièrement froid et pourri au début des années 1980. Ce n'était pas logique, c'est peut-être ce qui m'a poussé à m'intéresser au temps, je voulais trouver "le coupable" de ce temps détraqué. En pensant comme beaucoup à la pollution : mais c'était la pollution industrielle, les fumées les poussière et le soufre mis alors sur la sellette en plus de grandes éruptions. Il était question toujours de refroidissement lors des années 1985-87 aux hivers subitement endurcis. Puis l'hiver 1978-88 extrêmement doux et pluvieux, par la suite année en demie-teinte puis brusque coup de chaleur après la mi-Octobre : pendant deux ans une inflation de journées anormalement chaudes, la sécheresse qui s'installait, des hivers 1989 et 90 quasi-printaniers après le froid qui était maximal... en Novembre ! Puis le mauvais temps en Avril qui frappe en force alors que Mars était chaud. Des fins d'été bien sèches après avoir taquiné les gelées blanches début Juin. La sécheresse qui persiste jusqu'en 1992. L'effet de serre et le gaz carbonique (aidé d'autres gaz) alors toujours sur la selette. Par la suite, un temps globalement plus chaud depuis 20 ans malgré des étés souvent plus ou moins maussades et quelques surprises froides. Des chauds et froids alternant encore bizarrement.
Mais effectivement le temps a toujours varié avec ses errances et il est bon de le rappeler. L'histoire notamment celle des famines en Europe mais bien en lumière quelques catastrophes climatiques et des variations parfois importantes d'une décennie à l'autre, des effets de cycle (voir http://www.lameteo.org/dissard.html puis http://www.asmp.fr/travaux/communications/2005/ladurie.htm deux bons résumés d'un des ouvrages de l'historien E. Leroy Ladurie sur le sujet). Tout ça bien avant la civilisation industrielle, l'exploitation du charbon du pétrole et du gaz, les CFC, l'extension des cultures de riz et des élevages intensifs, bien avant notre consommation orgiatique d'énergie.
Pour autant faut-il innocenter le pétrole et les excès de nos activités ? Certes non car l'influence humaine peut tout à fait s'ajouter aux facteurs naturels pour "détraquer le temps" voire déplacer durablement des points d'équilibre qui ont permis à la vie de se maintenir, de s'adapter (changements pas trop brusques sur les "moyennes"). D'autant que la résolution des émissions accusées de menacer le climat (mais qui peut dire dans quelles proportions ?) est aussi l'occasion de résoudre des problèmes plus tangibles : épuisement des ressources, dépendance énergétique, pollutions locales des sols, de l'air et de l'eau. Nous en avons les moyens, techniques et comportementaux. Et nous n'y perdrons rien même si par rapport au dérèglement climatique notre influence s'évérait mineure.

Dupont Marcelle

Vouiii. Tour cela est certainement scientifiquement très juste point par point.Mais trop entrer dans les détails ne fait - il pas perdre de vue la globalisation...( Celle du climat )"Polluer pour s'approprier ?" Voir :Le Mal Propre. de M.Serres.

ALAIN/ CHARLEVILLE

ERREUR METEO

NORMAL IL N Y A PAS DE STATION DANS LES ARDENNES AUTRES QUE ROCROI SITUEE A + DE 400 M D ALTITUDE....

CHARLEVILLE MEZIERES AU BORD DE LA MEUSE SELON L ATIMETRE INDIQUE 77METRE AU RAZ DE L EAU...

ET JE CONSTATE BEAUCOUP D ERREURS

CHARLEVILLE EST BIEN PLUS CHAUDE QUE METZ
PUISQUE QUE NOTRE AMI LE PALMIER CHAMAEROPS HUMILIS Y POUSSENT DE PUIS ASSEZ LONGTEMPS...

ET PUIS SINON JE PEU AFFIRMER QU IL Y A DES LAURIERS ROSES QUI ONT SURVECU AU GEL NON LOIN DE LA AU NORD OUEST DE SEDAN....

ON A LONGTEMPS OUBLIER LES FACULTES DU PIEDMONT SUD DE L ARDENNE A ETRE SUR QUELQUES KM UN MICROCLIMAT EQUIVALENT VOIR DEFOIS SUPERIEUR EN TEMPERATURES EN RAPPORT A PARIS....

CELA DONC MEME DE SE POSER LA QUESTION

QUELQU UN L ANNEE DERNIERE AVAIT OUBLIER UN FIGUIER DE BARBARIE DEHORS PAR INADVERTANCE DANS SON JARDIN

ET BIEN SACHEZ QU IL A SURVECU

ALORS QUE JE CROIS QUE MEME L OLIVIER FAIT QUELQUES FRUIT L AN DERNIER A CHARLEVILLE JUSTEMENT....

C ETAIT DONC VRAI LA RUMEUR LOCALE QU IL NE FAIT GUERE PLUS FROID A CHARLEVILLE QU A BORDEAUX...

C EST JUSTE QUE LE GEL N ETANT PAS FORT FERAI ROUILLER LES PIEDS DE VIGNES COMME EN BRETAGNE...

D AILLEUR JE N ES JAMAIS VU D HIVER AU DESSOUS DES -9°C DANS CHARLEVILLE...
ET ENCORE MOIN DE NON DEGEL

L APRES MIDI LE PLUS FROID CORESPODAIT A +1°C

ALORS QUE LE JOUR LA IL AVAIT FAIT 0 L APRES MIDI A PARIS INTRAMUROSE.

JE PENSE QU ON OUBLIE LA MOYENNE MONTAGNE SITUER DERRIERE LA FRONTIERE

OR PLUS LOIN A L EST C EST BIEN L HUNSRUCK QUI EST EN PARTIE RESPONSABLE DE L AIR FROID DE LA MOSELLE APER PAR LES VENTS FROIDS DE L EST EN HIVER...
ET L ORIGINE MEME DE LA BISE QUI PROVIENT DE SES VERSANTS EST SUD EST.

MEME CHOSE EN ALLEMAGNE

SE RELIEF EXPOSE A L EST CONTINUE SON ELEVATION JUSQU EN ALLEMAGNE A L OUEST DE KASSEL

PLACE GRAND DUCAL

EN CE 13 DECEMBRE A 7H00 ON A RELEVER +3.5°C DANS CHARLEVILLE

A 9H00 ON A RELEVER +5°C

A 11HOO ON Y A RELEVER +8°C

ET A 14H00 : +9.2°C AVEC EXACTITUDE

LE TERMOMETRE MINIMAXI
INDIQUE POUR L INSTANT DE
+3.1°C à +9.8°C

ECLAIRCIES

VENT ABSENT (0 km/h)

15hOO: +9.6°C

ECLAIRCIES ET CIEL NUAGEUX PARTIELLEMENT

TOUJOURS PAS DE VENT....

C ETAIT LA METEO A CHARLEVILLEMEZIERES SUR LE MARCHE DE NOEL PLACE GRANDDUCAL

IL EST 15H27MIN
CE SAMEDI 13 DECEMBRE 2008

PAS UNE GOUTTE DU CIEL....


infos geographique

Latitude=49°47' N
Longitude=4°38' E

Altitude=77 m

au NORD EST LE MONT CROIX SCAILLE =512m

Au Sud Est Est SEDAN :83m
PLUS A L EST massif de l' HUNRUCK=
+DE 800m
...etc

zaz

en EFFET

ET il n y a peu d'ecart entre CHARLEVILLE ET DINANT NIVEAU ALTITUDE

D AILLEUR ON RELEVE 41 METRE A LIEGE.

MAIS VOILA QUAND LA MEUSE INONDE L EAU PROVIENT PLUTOT DES SUITES DES VOSGES....ET DU PLATEAU DE LANGRES...

ET CELA ON OBLI LES RISQUES D INONDATIONS SACHANT LE PEU DE DENIVELER DE CETTE VALLEE DE CARIGNAN SEDAN EN ALLANT VERS PROFONDEVILLE (b) et LIEGES...

mais LES ARDENNES BELGES JOUENT UN ROLE DE ADRET POUR LES ZONES DE CHARLEVILLE SEDAN CARIGNAN ET MEME VIRTON EN BELGIQUE...

ZAZ LE 13/12/2008

CAMLY

JE VIENS DE VIETNAM ET JE PENSE QUE TON BLOG EST INTERESSANTE!

CAMLY

VOICI MON ADRESSE DE BLOG,J'ESPERE QUE J'AURAI BEAUCOUP DES AMIS FRANCAIS http://360.yahoo.com/josephine_bmt7777
ENCHANTER DE VOUS CONNAITRE!

sac longchamp pas cher

Météoblog: Y’a plus de saison ma bonne dame !

Sac Longchamp pas cher

Météoblog: Y’a plus de saison ma bonne dame !

Sac Longchamp pas cher

Météoblog: Y’a plus de saison ma bonne dame !

Se Faire de l'Argent

J avoue qu il y a longtemps que je n avais pas lu un article de ce niveau !!!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire